13 juin 2014

La technique de l'estampe japonaise

L’estampe dite ukiyo-e, image du monde flottant, apparaît au Japon au début du XVIIe siècle dans la capitale Edo alors qu’une culture urbaine y fleurit. Avec ses représentations d’élégantes bijin du quartier des plaisirs, elle est sans doute, pour le public occidental, la technique la plus représentative de l’art japonais. Mais finalement en quoi consiste-elle?

technique-estampe-Utamaro

Utamaro, Trois beautés du temps présent. 1793

L’estampe est une technique de gravure sur bois connue à l’origine pour la reproduction d’images populaire et de sutra bouddhiques. Trois artisans se succèdent dans le procédé technique. Tout d’abord l’artiste effectue un dessin à l’encre appelé le shita-e. Puis le graveur intervient : il colle le dessin sur une planche de bois et évide les parties laissées blanches créant ainsi le dessin en relief.

technique-estampe1

les outils nécessaires à la création d'une estampe

Lors de cette opération le dessin original est détruit, le graveur obtient une planche gravée en relief dite planche à trait. Enfin cette planche est encrée en noir et appliquée sur le papier. Un troisième artisan intervient pour cette étape : l’artisan-imprimeur. Le papier doit être parfaitement ajusté par rapport à la planche. Pour se faire l’artisan utilise des marques de calage ou kento. À l’aide d’un baren ou tampon de bambou il frotte le papier sur la planche encrée permettant ainsi la transposition du dessin sur le papier. Les couleurs, souvent du rouge, jaune et vert, sont ajoutées à la main.

technique-estampe3

un exemple de baren

Il faut attendre le milieu du XVIIIe siècle, sous l’influence de la Chine, pour que Okumura Masanobu invente un procédé d’impression en couleur. Une fois la planche à trait gravée, elle est encrée en noir afin de reproduire le dessin original. L’artisan réalise un dessin par couleur. Ces épreuves sont collées sur des planches de bois qui sont ensuite gravées. Les zones à teindre d’une certaine couleur sont laissées en relief. Ainsi l’artisan obtient une planche différente par couleur. Chaque planche est encrée et successivement appliquée sur le papier dans un ordre de couleur précis. Les marques de calage sont, pour l’impression en couleur, encore plus importantes afin d’éviter un décalage des différentes couleurs. A l’aide de ces planches, l’artisan effectue un premier tirage qui peut aller jusqu’à 300 estampes. Ce premier tirage s’arrête quand les planches commencent à s’user et les contours à être moins nets.

technique-estampe2

artisan utilisant un baren

 

Vous pouvez regarder une vidéo illustrant la technique de l'estampe en cliquant sur le lien suivant:

Vidéo ->>> Vous trouverez la vidéo dans le menu, en cliquant sur "techniques" puis "printing".

 

Galerie Espace 4

9 rue Mazarine
75006 Paris – France
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram