6 septembre 2016

Les tabatières et la technique du verre overlay

Le verre overlay, un matériau très utilisé pour la fabrication des tabatières chinoises

Pendant longtemps, les artisans chinois ont privilégié la céramique pour la fabrication d’objets du quotidien et d’œuvres d’art. Maîtrisant parfaitement cet art ancien, ils étaient capables de réaliser des pièces fines et magnifiquement décorées en porcelaine. Le verre était donc peu utilisé et au milieu du XVIIème siècle, de nombreuses manufactures étaient en déclin. Il faudra attendre la dynastie Qing pour relancer cette activité, puis voir apparaître des tabatières chinoises en verre overlay. Un mécénat impérial avait même été instauré afin de développer cette activité.

overlay 2                                  overlay 4

Des modèles très prisés sous la dynastie des Qing

Lorsque l’empereur Kangxi arrive au pouvoir à la fin du XVIIème siècle, en 1661, l’industrie verrière est donc très peu développée. De nombreuses manufactures ont fermé leurs portes et on se sert rarement de ce matériau pour la création de tabatières chinoises. Mais l’empereur se passionne pour l’art du verre et progressivement, il est utilisé pour la fabrication de ces petites fioles. En effet, il a découvert ce matériau grâce à des cadeaux venus d’Europe. Agréablement surpris par les nombreuses possibilités qu’il offre, il décide de créer en 1696 une verrerie dans l’enceinte du palais Impérial. Au fil du temps, les techniques se développent en Chine, s’améliorent et les flacons se font plus délicats, plus précieux, plus colorés et ornés de sublimes décors. Cette matière sera également plébiscitée par d’autres empereurs comme Yongzheng et Qianlong. Et c’est au XVIIIème siècle qu’apparaîtront les tabatières en verre overlay.

overlay 1

Des objets considérés aujourd’hui comme des chefs d’œuvres

Ces flacons sont réalisés de manière très minutieuse puisqu’un décor est sculpté dans plusieurs couches de verres superposés. On appelle cette technique « overlay ». Certains artistes allaient même jusqu’à accumuler trois couleurs et juxtaposer huit nuances ! Le résultat était donc magnifique et de très belle qualité. Au départ, seul le rouge sur fond transparent était travaillé, puis ce fût au tour du vert, du bleu et de nombreux autres coloris ont suivi. Outre la production impériale, quelques manufactures chinoises privées ont créé de telles tabatières.
Malheureusement, la fin de la dynastie Qing a aussi entraîné celle de la fabrication de ces flacons à tabac en verre overlay. Mais aujourd’hui, ils sont devenus des objets de collection, des pièces qu’on ne trouve que dans de rares galeries et qui peuvent atteindre des sommes très élevées. Si ces dernières vous intéressent, n’hésitez pas à contacter notre équipe pour en savoir plus sur le sujet, connaître nos prochaines ventes et découvrir notre collection.

overlay 5

Galerie Espace 4

9 rue Mazarine
75006 Paris – France
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram